Repérés

« Alexa for Business » : Echo se met à l’écoute des bureaux

Publié le 6/12/2017

Après avoir conquis près de 20 millions de foyers aux États-Unis en 2017, selon les estimations de Morgan Stanley, l’assistant vocal « intelligent » d’Amazon s’apprête à faire son entrée dans les bureaux. Baptisée « Alexa for Business », la version « pro » d’Echo dispose de nouvelles fonctions calibrées pour les employés : la programmation de réunions, la gestion de calendriers et l’impression de documents peuvent désormais être pilotées par la voix (voir la vidéo ci-dessous). « Vous n’aurez plus jamais à composer un numéro pour lancer une vidéoconférence, explique Werner Vogels, Chief Technology Officer d’Amazon. Il suffira de dire : ‘Alexa, démarre la réunion’. »

Des compétences supplémentaires sur mesure

Bien sûr, « Alexa for Business » peut aussi gérer des tâches plus « domestiques », telles qu’éteindre la lumière, régler la température ou encore baisser les stores. « Si la voix est la manière la plus naturelle d’interagir avec votre maison, pourquoi ne pas construire un outil similaire à utiliser au travail », précise Werner Vogels. Les entreprises pourront en outre développer des « skills », ou compétences, sur mesure pour Alexa, comme lui donner accès à l’annuaire des employés ou à la commande de fournitures.

Une longueur d’avance sur les concurrents

Avec cet Echo pro, Amazon est doublement gagnant : il obtient des données et des revenus supplémentaires de la part d’entreprises qui, pour la plupart, utilisent déjà ses services de stockage dans le cloud ; et il incite ces sociétés à construire des « skills » pour leur propre clientèle, dont il entend bien profiter. En outre, Amazon conserve ainsi l’initiative sur le marché prometteur des assistants virtuels et garde une longueur d’avance sur ses concurrents : Cortana de Microsoft, HomePod d’Apple et Google Home. Tout juste si ce dernier a réussi à lui damer le pion dans l’Hexagone, où Alexa n’est attendue qu’en 2018.

Repéré sur : BFM Business