Repérés

Aux États-Unis, le premier Starbucks où le personnel s’exprime en langue des signes

Publié le 5/11/2018

Starbucks vient d’ouvrir à Washington D.C. son premier café où les personnes sourdes ou malentendantes n’auront aucun problème à commander leur latte. Tout le personnel de l’enseigne, une vingtaine d’employés eux-mêmes majoritairement sourds ou malentendants, pratiquent en effet la langue des signes dans sa version américaine.

Située près de l’université Gallaudet, qui est la seule institution d’enseignement supérieur au monde où tous les programmes et services sont spécifiquement conçus pour les sourds et malentendants, la boutique Starbucks a tout mis en œuvre pour mettre à l’aise les personnes souffrant de ce handicap : pas de musique ambiante, une communication facilitée par une acoustique particulièrement soignée, et un grand écran sur lequel s’affiche le prénom des clients lorsque leur commande est prête. Le café est également accessible à tous les clients valides qui ne sont pas compétents en langue des signes : des ardoises leur précisent comment ils peuvent commander leur café en signant. Une façon ludique de faire découvrir la langue des signes à tous les clients.

Soigner l’image de la marque

L’initiative de Starbucks vise à la fois à proposer du travail à des personnes sourdes ou malentendantes et à permettre à la clientèle qui souffre de ce handicap d’être mieux accueillie. Mais il s’agit aussi, comme le souligne Le Matin, d’une communication bienvenue alors que l’image de la chaîne de cafés a été écornée récemment par des incidents très médiatisés outre-Atlantique, dont celui d’un employé de l’enseigne qui s’était moqué d’un client bègue…

Repéré sur : Le Matin