Repérés

Colissimo : "Nous allons vers une livraison prédictive et interactive"

Publié le 6/09/2017

Quels sont les grands enjeux dans le monde de la livraison ? C’est le thème de l’interview d’Emmanuelle Bosc-Haddad, directrice marketing de Colissimo, que vient de réaliser le site EcommerceMag.fr. « Nous constatons aujourd’hui la révolution du commerce connecté, accélérée par l’utilisation massive du smartphone. Le client achète sur le web en se faisant livrer là où il veut, quand il veut, y compris en magasin », observe Emmanuelle Bosc-Haddad. D’où un enjeu clé pour les e-commerçants : pouvoir proposer à leurs clients des services de livraison à la demande. « Nous testons actuellement le créneau de livraison de deux heures. Nous allons vers cette logique de service où tout est possible en termes de lieu de livraison et où le client a la main pour modifier le service durant tout son parcours d’achat. » 

Des innovations majeures en termes de système d’information

« La tendance que nous constatons, c’est la livraison prédictive et interactive qui repose sur des innovations majeures en termes de système d’information, poursuit la directrice marketing de Colissimo. Au Royaume-Uni par exemple, le créneau de livraison annoncé est d’une heure, et le destinataire peut suivre son colis en temps réel, via l’application, dans le dernier quart d’heure. » Dans cette logique, Colissimo, qui se développe fortement à l’international, propose déjà dans 20 pays une solution interactive permettant au destinataire de maîtriser sa livraison et de programmer le passage du livreur en choisissant la date, l’heure et le lieu. Cette offre sera étendue à tous les pays de l’Union européenne d’ici la fin de l’année.

« Colissimo on demand » en test à Strasbourg avant un déploiement en 2018

De leur côté, les e-commerçants veulent également pouvoir disposer d’une très grande souplesse pour livrer leurs clients. « Ils veulent être en mesure de pouvoir livrer leurs clients aussi bien par une logistique centralisée mais aussi depuis leurs propres points de vente, en faisant partir une livraison du magasin, bien que la commande provienne d’une commande en ligne, illustre Emmanuelle Bosc-Haddad. Nous testons à Strasbourg un nouveau service ‘Colissimo on demand’, qui permet à un commerçant de nous demander la collecte de ses colis quand il le souhaite. Il lui suffit d’appuyer sur un bouton connecté et nous venons récupérer les colis. Cela permet à un commerçant de livrer sa marchandise où qu’elle soit et d’accélérer les rotations de ses stocks. Un service que nous souhaitons déployer dans l’ensemble du territoire en 2018. »

Repéré sur : EcommerceMag.fr