Repérés

Danone va associer ses 100000 salariés à la gouvernance du groupe

Publié le 9/05/2018

« Donner aux salariés le pouvoir de participer pleinement à la construction de l’avenir du groupe. » C’est l’objectif du PDG de Danone, Emmanuel Faber, exposé lors de l’assemblée générale de l’entreprise. Et le « modèle de gouvernance participative » qu’il prône n’est pas un vœu pieux : d’ici un an, chacun des 100 000 salariés du groupe va recevoir une action de l’entreprise et sera consulté pour participer aux choix stratégiques de Danone à l’horizon 2030, selon le principe « Une personne, une voix, une action ». « Comment mieux cerner l’évolution des habitudes alimentaires ? », « le programme de réduction du sucre mis en place par le groupe est-il suffisamment ambitieux ? », « comment mettre en œuvre localement une économie circulaire des emballages ? », etc. : voilà le type de questions sur lesquelles les salariés seront invités à s’exprimer. Ils recevront auparavant « une formation approfondie aux enjeux du groupe ».

« Nous sommes au bout d’un modèle »

Pourquoi repenser la gouvernance de Danone pour y associer les salariés ? « Nous sommes au bout d’un modèle, répond le PDG. Toute une génération, pendant des décennies, a fait confiance aux grandes marques pour apporter plaisir, sécurité et santé. Ce postulat est remis en cause. À la confiance s’est substituée la défiance face aux grands groupes, largement partagée par la génération des millennials, ces jeunes entre 18 et 35 ans. (…) Face à cette révolution, on peut résister ou prendre la vague. »

Repéré sur : Le Monde