Repérés

La startup du matelas Casper va ouvrir 200 boutiques

Publié le 10/09/2018

Casper a connu dès ses débuts en 2014 à New York un succès fulgurant en revisitant la façon de vendre des matelas. La startup a non seulement mis au point un nouveau produit, composé de mousse à mémoire de forme, mais surtout elle a osé miser sur la vente en ligne, ce qui semblait inimaginable pour de la literie. Nouveau pari de Casper : se lancer dans les magasins physiques. La startup s’apprête ainsi à ouvrir 200 boutiques aux États-Unis dans les trois prochaines années.

Le leader historique du matelas américain fait, lui, faillite

L’annonce de Casper surprend car elle survient au moment où Mattress Firm, le premier distributeur « traditionnel » de matelas américain, est sur le point de déposer le bilan, indique le journal Les Échos. Mais la startup s’inscrit, elle, dans une stratégie résolument multicanale. Elle a déjà testé l’an dernier des boutiques éphémères, avant d’ouvrir un premier magasin permanent à New York. À chaque fois, elle a constaté une hausse de ses ventes en ligne, les magasins lui apportant de la visibilité auprès d’un public plus large.

Des séances de sieste de 45 minutes à 25 dollars

En juin dernier, Casper a même dévoilé un « lieu de sieste » à côté de son magasin new-yorkais, proposant des séances de sieste de 45 minutes à 25 dollars, pyjamas et applis de méditation guidée compris. « C’est un moyen d’éduquer les nouveaux clients », affirme Philip Krim, patron de Casper. Le succès de la startup tient aussi très fortement à la période de test de 100 jours qu’elle propose : au bout de cette période, les clients non satisfaits peuvent retourner leur matelas sans frais, et se faire rembourser.

Repéré sur : Les Échos