Repérés

Les vitrines de Zara s’affichent en réalité augmentée

Publié le 18/04/2018

Le 12 avril dernier, Zara a lancé ses vitrines virtuelles en réalité augmentée dans 120 de ses plus grands magasins à travers le monde. Celui de la rue Saint-Honoré à Paris en est équipé : devant la boutique, le passant ne voit rien d’autre qu’une vitrine vide et le message « Shop the look in augmented reality ». Mais si son smartphone est doté de l’appli Zara AR et qu’il le pointe vers la devanture, il voit alors défiler des mannequins sur son écran, comme s’ils étaient réellement en train de se déplacer dans la vitrine. Les mannequins « holographiques » portent les vêtements de la dernière collection de l’enseigne espagnole, que le client peut acheter en quelques clics sur son mobile.

Les colis des commandes Internet intégrés au dispositif

Outre l’effet « waouh », la technologie offre un double avantage pour Zara : les passants – les millennials sont bien sûr ciblés – peuvent faire leur shopping même quand le magasin est fermé ; surtout, grâce à cette vitrine virtuelle, la devanture peut être changée rapidement et simplement, un atout pour cette enseigne de « fast fashion » qui renouvelle ses collections en permanence. L’appli fonctionne également à l’intérieur du magasin, en pointant le smartphone vers des podiums qui portent le même message que sur la vitrine. Et les clients qui commandent sur Internet ne sont pas oubliés : la boîte dans laquelle le produit est livré permet elle aussi de déclencher les vidéos en réalité augmentée.

Des vidéos personnalisées en fonction du client

Bien que l’initiative doive s’achever à la fin du mois d’avril, Zara anticipe déjà un affichage des mannequins en réalité augmentée qui s’adapterait à la fois au client et à son environnement. Selon L’Obs, « on peut imaginer que la présentation puisse changer en fonction de la météo : avec des imperméables s’il se met à pleuvoir, ou des shorts si le mercure augmente. Voire se personnalise finement sur le choix du mannequin affiché pour qu’il s’accorde au client (âge, ethnie...), avec des vêtements correspondant à son style (casual, sport, etc.) ».

Repéré sur : L’Obs