Dossiers

5 catégories de vêtements professionnels

Publié le 21/01/2016

Les vêtements professionnels ne sont pas tous uniformes ! Nous avons retenu 5 grandes catégories permettant de les cataloguer, qu’ils soient officiels, corporate, techniques, etc.

1Les uniformes proprement dits

Ils concernent essentiellement des professions réglementées, militaires et fonctionnaires. Ce sont les uniformes portés par les policiers, les gendarmes, les pompiers, les douaniers… La tenue symbolise ici la fonction et incarne très souvent l’autorité.

2Les vêtements de travail

Ce sont des vêtements avant tout portés pour se protéger de salissures, que ce soit dans l’industrie, la réparation automobile, le bâtiment, les métiers de bouche (boucher, poissonnier…). Les professionnels du secteur de l’habillement emploient parfois le terme anglais « workwear » pour désigner cette catégorie.

Ces vêtements sont devenus indissociables de certaines professions. Sur son blog Sensduclient.com, Thierry Spencer parle ainsi de « tenue de métier » : c’est la tenue immédiatement reconnaissable du serveur de brasserie parisienne, du mécanicien auto, du boulanger, de l’infirmier, etc. Et même du moniteur de ski et du banquier avec son costume cravate, avance-t-il. « Pas beaucoup de place pour l’imagination ici, poursuit Thierry Spencer. On respecte des codes qui ne sont pas ceux d’une marque mais d’une profession, d’un métier identifié. Ces codes varient selon les pays : les chauffeurs de taxi au Japon ont des gants blancs par exemple. »

3Les vêtements d’image

Leur rôle est de relayer l’identité de l’entreprise. Ils intègrent les couleurs et souvent le logo de la marque. Ces tenues sont plus ou moins complètes, parfois simplement composées d’un gilet ou d’un tablier. On les trouve dans tous les secteurs, que ce soit dans l’univers des services (à La Poste, à la SNCF…) ou dans les enseignes de distribution (chez Ikea, Decathlon, Darty, la Fnac, Monoprix, Starbucks, etc.).

4Les uniformes corporate

Dans cette catégorie, les vêtements véhiculent ici une image statutaire. Il s’agit de costumes ou de tailleurs composant vraiment un uniforme. L’exemple emblématique est l’uniforme des compagnies aériennes, mais ces tenues se retrouvent aussi dans l’hôtellerie ou dans des enseignes de parfumerie.

5Les vêtements techniques ou EPI (équipement de protection individuelle)

Ces vêtements protègent contre un risque donné et leur port peut être obligatoire, selon des normes strictes pour des équipements par exemple anti-arc électrique ou de haute visibilité. Ils deviennent eux aussi des vêtements porteurs d’une image de marque, pour le personnel d’entretien des autoroutes, par exemple.