Repéré

Un collectif de marques prend 12 engagements pour une mode plus responsable

Publié le 19/02/2021

À l’issue d’une consultation citoyenne organisée avec l’association Paris Good Fashion, un collectif d’enseignes de la mode – incluant les Galeries Lafayette, Etam, Éram, Petit Bateau, et La Redoute – a pris 12 engagements afin de réduire l’impact écologique du secteur. Plus de 100 000 personnes ont participé en septembre dernier à la consultation via le site Make.org, ce qui a permis de mieux cerner leurs attentes en termes d’actions à mener pour une mode plus responsable. En priorité la seconde main (citée par 25 % des sondés), mais aussi le recyclage, la réduction des emballages, les procédés de fabrication et le soutien aux filières textiles françaises. « Quand on met ensemble des gens qui veulent avancer, on arrive à des solutions concrètes et on évite le ‘green bashing’ », explique aux Échos Sylvie Bénard, présidente de Paris Good Fashion, dont l’ambition est de faire de Paris la capitale d’une mode plus responsable avant les Jeux Olympiques de 2024.

« Privilégier les jeunes marques Made in France »

Le groupe Etam a ainsi dévoilé son initiative « Petit geste, joli soutien » : lancée le 2 mars prochain, elle vise à collecter des soutiens-gorge déjà portés dans 350 magasins de l’enseigne. « Ils seront triés, les plus abîmés seront recyclés et les autres distribués à des associations », précise la directrice générale Patricia Tranvouëz. La marque Bocage du groupe Éram a lancé ses chaussures reconditionnées « Comme Neuves » en magasin et en ligne. La Redoute vient de lancer une plateforme de revente entre consommateurs baptisée « La Reboucle ». De son côté, Petit Bateau a débuté la collecte des pièces usagées dans une dizaine de magasins et entend déployer ce service dans toutes ses boutiques cette année. Quant aux Galeries Lafayette, elles accorderont plus de place aux marques locales : « Suite à la consultation, nous voulons faire un effort supplémentaire en direction des jeunes marques responsables, précise Damien Pellé, directeur du développement durable. Nous avions déjà pris l’engagement d’en soutenir 200 d’ici 2024 mais maintenant nous souhaitons privilégier les jeunes marques Made in France. »

Repéré sur : Fashion Network