Repéré

Consommer moins et mieux : un enjeu urgent pour une majorité de Français

Publié le 30/01/2023

Face à l’urgence climatique, les Français ont pris conscience de la nécessité de changer leur mode de vie, en particulier la façon dont ils consomment, selon une étude récente de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Plus de 8 Français sur 10 (83 %) souhaitent en effet « vivre dans une société où la consommation prend moins de place ». Un changement que nombre d’entre eux ont déjà acté dans leur quotidien puisque 53 % déclarent « consommer moins », 49 % affirment limiter leurs achats de produits neufs, 42 % privilégient la seconde main ou l’occasion, et 24 % préfèrent louer plutôt qu’acheter.

L’Ademe souligne que « 76 % des Français disent se mobiliser en faveur d’une consommation plus responsable », soit une progression de 4 points par rapport à 2021. Dans le détail, 63 % indiquent avoir changé certaines pratiques au quotidien pour réduire l’impact de leur consommation et 13 % assurent « faire tout leur possible pour réduire leur impact et sensibiliser les autres ».

3 leviers pour les marques en 2023 : consommation responsable, pouvoir d’achat et proximité

L’étude souligne cependant un paradoxe : d’un côté, des aspirations croissantes à changer de modèle économique, de l’autre, des pratiques qui restent ancrées dans un modèle consumériste. « La consommation exacerbe les injonctions contradictoires dans lesquelles évoluent les Français », précisent les auteurs. Ainsi, 90 % pensent que « la société les pousse à acheter sans cesse » et 85 % considèrent que les entreprises et les marques incitent à la surconsommation. En outre, bien qu’ils soient prêts à consommer moins et mieux, 65 % estiment que cette démarche leur coûte trop cher et 68 % ont le sentiment que « les marques ne les aident pas à consommer responsable ».

Si les Français attendent des marques qu’elles leur apportent des solutions en termes de pouvoir d’achat et de consommation responsable, ils recherchent également de la proximité, qu’elle soit géographique, humaine ou relationnelle, comme nous l’avons souligné dans notre dossier « 2023, année de la proximité et de l’empathie ».

Repéré sur : L’ADN