Repéré

Les grands magasins se réinventent pour séduire la clientèle locale

Publié le 17/09/2021

« Avec cette crise, nous avons perdu notre clientèle internationale qui représentait plus de 60 % de notre chiffre d’affaires (2 milliards d’euros en 2019). Il a fallu se réinventer. » Le directeur des Galeries Lafayette Haussmann, Alexandre Liot, pose un constat sans détours dans Le Parisien. En quelques mois, les grands magasins parisiens ont dû revoir leur stratégie pour attirer la clientèle locale et s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Une des évolutions les plus surprenantes est peut-être l’arrivée en grande pompe des articles de seconde main dans ces temples de la consommation. À partir du 22 septembre, la mode circulaire occupera ainsi un étage entier sous la coupole du Printemps. Cet espace baptisé « Septième ciel » se veut le plus grand du monde dans un tel magasin. Le Printemps a aussi lancé un nouveau label « Unis vers le beau responsable », pour mettre en avant les marques engagées (400 sont déjà référencées). « Plus de 85 % des Français considèrent comme essentiel que les distributeurs et les marques s’engagent vers une consommation plus durable », souligne Stéphane Roth, directeur général marketing et communication du groupe Printemps.

Seconde main, chaussures et cordonnerie

Dans la même logique, les Galeries Lafayette Haussmann viennent d’inaugurer un espace dédié à la consommation responsable, (Re)Store. Il propose des vêtements de seconde main, mais aussi des cosmétiques rechargeables ou encore des kits de tricot. Les Galeries Lafayette misent par ailleurs sur un nouvel espace chaussures pour les femmes, « le plus grand d’Europe », avec plus de 200 marques sur 4 000 mètres carrés. Les clientes y trouveront des chaussures de luxe et de créateurs, mais aussi beaucoup de sneakers pour répondre aux nouvelles tendances de consommation. Signe des temps, Veja y a installé une cordonnerie pour remettre en état baskets et tout type de chaussures.

Repéré sur : Le Parisien