Repéré

Walmart lance une cabine virtuelle pour essayer les vêtements chez soi

Publié le 7/10/2022

Alors que l’inflation incite les consommateurs à réduire leurs dépenses vestimentaires, Walmart pense avoir trouvé la parade pour les inciter à cliquer sur le bouton « Acheter ». Le géant du retail américain leur propose désormais d’essayer virtuellement les vêtements dans le confort de leur foyer en utilisant son application, qui intègre une technologie de réalité augmentée baptisée « Be Your Own Model » (« Soyez votre propre mannequin »). Concrètement, l’utilisateur prend une photo complète de son corps en portant chaussures, short et haut moulant dans un environnement bien éclairé, puis renseigne sa taille. L’application peut alors générer une simulation du vêtement, superposé à son propre corps et adapté à sa morphologie, en créant des effets d’ombre et de plis de tissus réalistes (voir la vidéo ci-dessous).

270 000 vêtements à essayer virtuellement

« Un seul chemisier peut être disponible en six couleurs, sept tailles et deux longueurs de manche différentes. Notre technologie capture toutes les variations et montre à quoi elles ressemblent de manière unique à chaque femme », explique Walmart, qui précise que l’appli fonctionne avec plus de 270 000 articles de son catalogue, uniquement de mode féminine pour l’instant.

« Be Your Own Model » est une version améliorée du service « Choose Your Model », lancé en mai dernier sur le site de Walmart, qui permet aux clientes de choisir parmi 50 mannequins de différentes tailles celui qui leur correspond le mieux afin d’essayer virtuellement les vêtements sur une morphologie similaire à la leur. Walmart a cependant décidé de ne pas remiser « Choose Your Model », sachant que certaines clientes préféreront ne pas se fier au nouvel outil. Comme le souligne le site The Verge, « le lancement de Be Your Own Model ne fait aucune mention de la façon dont le plus grand détaillant du monde prévoit de protéger les images dénudées qu’il demande à ses clientes de télécharger ».

Repéré sur : The Verge