Repérés

Avec son City Hub, Nissan conçoit une nouvelle façon d’acheter une voiture

Publié le 5/04/2019

Alors que les constructeurs automobiles accélèrent leur transformation en fournisseurs de mobilité (voir notre dossier « 5 nouvelles façons de conduire »), leur modèle de vente axé sur les concessions est aussi voué à changer. En témoigne l’inauguration le 28 mars dernier du nouveau concept store de Nissan, installé dans le centre commercial Vélizy 2 près de Paris. Baptisé « Nissan City Hub », ce magasin ambitionne de réinventer le réseau de distribution et de révolutionner l’expérience client « avec une solution d’e-commerce intégrée et un parcours client revisité en tenant compte des nouveaux modes de consommation », explique Jean-Pierre Diernaz, Nissan VP Marketing Europe, à L’Usine Digitale.

Un parcours d’achat presque 100 % numérique

« Nos études montrent que 50 % des achats de véhicules débutent en ligne et que 60 % des clients ont déjà décidé la marque, le modèle et la fourchette de prix de leur acquisition, précise Ken Ramirez, VP Ventes et Marketing de Nissan. Il faut donc offrir autre chose qui est un parcours tout-en-un unique, aussi bien physique que virtuel. » Le Nissan City Hub est ainsi équipé de près de 90 mètres carrés d’écrans interactifs grâce auxquels le client peut découvrir les nouvelles technologies de mobilité de la marque. Surtout, en quelques clics, il peut personnaliser et acheter sa future voiture électrique, qu’il pourra récupérer plus tard sur place, chez un concessionnaire affilié, ou même se faire livrer chez lui.

Une commercialisation bousculée par l’arrivée des voitures connectées

Pour se faire conseiller, point de vendeurs mais des « ambassadeurs », des collaborateurs de Nissan aux profils variés – arts créatifs, nouvelles technologies, etc. – chargés de guider les visiteurs à travers ce parcours client inédit dans l’univers de l’automobile. Il est aussi possible de se mettre au volant réellement : un espace avec 5 voitures est réservé aux essais.

Cette nouvelle stratégie de commercialisation est rendue nécessaire par l’avènement des véhicules connectés, « qui vont bouleverser la relation du constructeur automobile avec ses clients puisque celui-ci sera en capacité d’avoir des contacts quasi quotidiens avec eux », analyse L’Usine Digitale.

Repéré sur : L’Usine Digitale