Repérés

Bic veut doper ses ventes en ligne

Publié le 3/06/2020

Le Covid-19 affecte les ventes de Bic. En Europe et aux États-Unis, le groupe a pâti de la fermeture des magasins non alimentaires qui constituent son circuit traditionnel de distribution de stylos, papeterie et briquets. Pour se relancer, Bic mise notamment sur le e-commerce et la vente en direct aux particuliers. Dès cette année, la marque se donne comme objectif d’augmenter de 20 % son chiffre d’affaires réalisé en ligne. « Bic s’appuie sur un modèle économique robuste et un bilan solide. Alors que cette crise sanitaire génère des défis sans précédent, elle nous offre également l’opportunité d’accélérer notre transformation vers une entreprise plus agile et plus centrée sur le consommateur et nous entendons sortir plus forts de cette période », indique Gonzalve Bich, directeur général de Bic.

S’inscrire dans les nouvelles habitudes de consommation

La vente en direct aux consommateurs a le vent en poupe. PepsiCo vient par exemple également de lancer deux boutiques en ligne, PantryShop.com et Snacks.com, permettant de commander des friandises, des snacks et des boissons, pour se faire livrer à domicile. Le développement de la vente en direct par les marques répond à l’accélération du e-commerce depuis le début du confinement. Les marques veulent capter une partie des ventes réalisées en ligne, ce qui leur permet de récupérer à la fois une marge plus importante et des données sur le comportement de leurs clients.

Repéré sur : LSA