Repérés

Chanel investit plus d’un milliard de dollars dans le digital et les boutiques

Publié le 12/07/2019

Les résultats 2018 publiés par Chanel donnent le tournis. La griffe créée par Coco Chanel a atteint l’an dernier 11,12 milliards de dollars de ventes (9,91 milliards d’euros), en progression de 10,5 % à taux de change constant, après une hausse déjà de 11 % en 2017. Ce qui place Chanel, une des rares marques de luxe encore indépendantes, derrière Louis Vuitton, propriété de LVMH, mais devant Gucci, détenue par Kering. Ces résultats ne doivent bien sûr rien au hasard : Chanel investit massivement pour soutenir son développement. Le montant des investissements a ainsi doublé en 2018 pour dépasser le milliard de dollars. « Cela représente un ratio de 9 % de nos ventes, ce qui est bien supérieur à nos concurrents, indique au journal Les Échos Philippe Blondiaux, directeur financier de Chanel. L’accélération de nos investissements va se poursuivre en 2019 et en 2020. » Ces montants servent 3 objectifs : accélérer la transformation digitale, tenir les engagements sociétaux et environnementaux, et poursuivre la rénovation des boutiques.

Pas de e-commerce mais du numérique dans les boutiques

Chanel a adopté une stratégie claire en termes de e-commerce : la marque se refuse à vendre en ligne ses articles de prêt-à-porter, ses sacs à main, ainsi que ses pièces d’horlogerie joaillerie. Elle ne propose sur son site que ses parfums et ses cosmétiques. Pour Chanel, les boutiques doivent rester le point de contact essentiel avec la clientèle. Mais ces dernières vont se transformer et se digitaliser. « Les nouvelles technologies vont peu à peu faire leur apparition dans les magasins », précisent Les Échos. Pour développer des services numériques personnalisés, Chanel est entré en 2018 au capital de la plateforme Farfetch, qui fournit aux grandes maisons de luxe des prestations dans le domaine du digital et de la logistique. Une première expérimentation est en cours dans la boutique de la rue Cambon à Paris, où des applications permettent d’améliorer les conseils aux clients pour leurs achats.

L’après Lagerfeld

Chanel compte aujourd’hui quelque 360 points de vente dans le monde. La priorité est à leur rénovation, peu d’ouvertures étant prévues. Ce réseau va continuer à porter la croissance de la marque, alors que s’ouvre une nouvelle page après la disparition de Karl Lagerfeld. « Nous n’avons aucun signe que la marque aurait perdu de son attractivité, souligne Philippe Blondiaux. Toutes les équipes de mode sont très solidaires et engagées derrière Virginie Viard, la nouvelle créatrice, depuis 30 ans chez Chanel. Nous sommes confiants dans ses capacités à écrire un nouveau chapitre de Chanel. »

Repéré sur : Les Échos