Repérés

Jaguar Land Rover dote ses voitures d’un « smart wallet » et paie les conducteurs en cryptomonnaie

Publié le 10/05/2019

Le groupe automobile anglais Jaguar Land Rover va équiper ses véhicules d’une technologie de « smart wallet » afin de rémunérer les conducteurs qui acceptent de partager les données collectées sur la route. Équipées de multiples capteurs et connectées, les voitures testées actuellement par le constructeur en Irlande transmettent automatiquement des données sur les conditions météorologiques et l’état des routes – nids de poule, embouteillages, etc. – à divers partenaires et aux autorités locales ; en échange, le « smart wallet » du véhicule est crédité de cryptomonnaie qui peut être utilisée pour payer les frais de stationnement ou de péage autoroutier, pour recharger une voiture électrique, et même pour régler des achats chez les détaillants partenaires du programme. L’idée étant de faciliter la vie du conducteur en éliminant le recours aux pièces de monnaie pour ces types de paiement et en limitant les abonnements requis pour payer divers services quotidiens.

« La voiture autonome de demain réclamera aussi son autonomie financière »

Pourquoi une cryptomonnaie plutôt qu’une « vraie » devise ? « L’avantage technique de ce choix reste à démontrer mais il faut peut-être y percevoir une tactique réglementaire destinée à faciliter l’attribution d’un porte-monnaie virtuel à un objet », analyse Patrice Bernard dans son blog « C’est pas mon idée ». En outre, en s’associant à la fondation allemande IOTA, spécialiste de la technologie « blockchain », pour gérer les échanges de cryptomonnaie, Jaguar Land Rover permet à son « smart wallet » d’éviter tout frais de transaction et d’être facilement adaptable aux véhicules d’autres marques.

Comme le souligne Patrice Bernard, « cette première application est embryonnaire mais il est facile d’imaginer qu’elle se développera avec l’évolution des mobilités. Car, de toute évidence, la voiture autonome de demain réclamera aussi son autonomie financière. Celle-ci lui procurera, par exemple, la capacité d’encaisser les recettes des trajets partagés ou des courses de taxi et de payer son entretien ».

Repéré sur : C’est pas mon idée