Repérés

Monoprix dévoile sa supérette ouverte 24/7 et 100 % autonome

Publié le 14/10/2020

Presque trois ans après l’ouverture au public du premier Amazon Go aux États-Unis, le groupe Casino devient le premier distributeur français à dévoiler son concept de magasin sans caisse et autonome, baptisé « Black Box ». Testée depuis cet été par les 1 200 employés du siège social de Monoprix à Clichy, cette supérette de 18 mètres carrés entièrement automatisée propose 300 références, essentiellement du snacking salé ou sucré, de l’épicerie de dépannage et des produits d’hygiène (gel hydroalcoolique, déodorant, etc.).

« Une étape supplémentaire pour la fluidité du parcours client »

Avec Black Box, le parcours client est simplifié à l’extrême. Pour entrer dans la supérette Monop’, qui accueille un seul client à la fois, nul besoin de télécharger une application spécifique : il suffit de présenter sa carte bancaire devant un capteur sans contact ou de scanner son smartphone avec Apple Pay ou Google Pay. Le client prend les produits désirés puis valide ses courses à la sortie sur un écran tactile, avec l’option de recevoir la facture en saisissant son email. C’est si fluide que la plupart des clients passent moins d’une minute à l’intérieur, avec un panier moyen d’environ 8 euros.

Un système intelligent de pesée des aliments

La simplicité est aussi de mise pour les technologies embarquées. Aucune caméra n’est utilisée pour la reconnaissance d’image des objets, « ce qui nous permet d’être en règle avec la Cnil et le RGPD », souligne Lorraine Gentin, Directrice adjointe de l’innovation du groupe Casino. À la place, des capteurs mesurent les variations de poids afin d’identifier les produits prélevés. Le conteneur est en outre facilement déplacé et ne requiert pour fonctionner qu’une prise électrique et une connexion 4G.

Une dizaine de Black Box déployées en 2021

Monoprix envisage de déployer une dizaine de Black Box en 2021, dans des zones de flux comme les gares ou les aéroports, les campus ou les parkings d’hôpitaux. « Ce format de point de vente évite des coûts de location de mètres carrés, mais aussi des frais de personnel ou des demandes d’autorisation qui prennent du temps », explique le site Business Insider.

Ce concept similaire à celui d’Amazon Go n’est cependant pas le premier à être dévoilé dans l’Hexagone : début octobre, nous avons détaillé le container Boxy dans notre Tendance « Le magasin comme une extension du smartphone ».

Repéré sur : Business Insider