Repéré

La Poste ouvre une seconde ligne de livraison par drone

Publié le 15/11/2019

Saviez-vous qu’il existait depuis décembre 2016 une ligne régulière de livraison par drone entre deux communes du Var, Saint-Maximin-La-Sainte-Baume et Pourrières ? Et voici une deuxième qui ouvre, toujours opérée par DPD, le spécialiste de la livraison de colis du groupe La Poste. Cette liaison aérienne, qui a nécessité l’autorisation de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), assurera des livraisons dans une zone montagneuse de la périphérie de Grenoble, entre Fontanil-Cornillon (dans la vallée) et Mont-Saint-Martin (plus en hauteur). À vol d’oiseau, ces deux communes de l’Isère ne sont distantes que de 3 km, mais par la route, le trajet fait 20 km et nécessite 30 minutes aller-retour. Le drone fera lui l’aller-retour en 8 minutes.

Des colis jusqu’à 2 kilos

Concrètement, le drone autonome, qui peut porter jusqu’à 2 kilos à une vitesse de croisière de 30 km/h, est lancé à partir d’un camion spécialement aménagé (photo ci-dessus). Une fois arrivé à Mont-Saint-Martin, il dépose son colis sur un terminal sécurisé, où un employé de la mairie récupère la livraison pour la remettre au destinataire. Le drone revient à son lieu de départ, permettant au livreur de poursuivre sa tournée.

Alimenté par des panneaux solaires

Ce mode de livraison présente de nombreux avantages. « Pour le livreur, en plus du gain de temps généré, c’est une réduction du risque routier sur des routes dangereuses et parfois peu praticables en montagne, en particulier l’hiver », souligne DPD. Le bilan écologique est aussi très intéressant : le drone n’émet pas de CO2. Il fonctionne à l’électricité, alimenté par des panneaux solaires. Très utile pour les zones difficiles d’accès, le drone n’a toutefois pas vocation à assurer des livraisons en zone urbaine.

Repéré sur : Le Figaro