Repéré

Système U va lancer une appli pour décrypter la composition des aliments

Publié le 21/05/2018

Échaudés par les scandales sanitaires et la présence de pesticides ou de conservateurs nocifs dans les aliments, les Français sont de plus en plus méfiants quant à la composition des produits qu’ils achètent. Selon une étude de l’ONG WWF France publiée fin 2017, 70 % d’entre eux seraient ainsi prêts à changer leur consommation pour des produits plus responsables (bio, labellisés ou locaux). Consciente de cette volonté affichée par ses clients, l’enseigne Système U va lancer au troisième trimestre, selon Le Monde, une application mobile qui affichera le détail de la composition de la plupart des produits alimentaires du marché, en scannant simplement leur code-barre avec un smartphone.

Les ingrédients de 300 000 produits alimentaires répertoriés

Baptisée « Yaquoidedans », l’appli sera alimentée par la base de données collaborative Open Food Facts, qui décrypte la valeur nutritionnelle de plus de 300 000 produits et répertorie tous leurs ingrédients, dont les allergènes et les additifs. « Jamais les clients n’ont autant fait de recherches sur la composition des produits. Nous les aiderons avec un outil simple, disponible dans la poche », précise Dominique Schelcher, qui vient d’être nommé Président du groupement coopératif Système U. Avec cette appli, l’enseigne intensifie son engagement dans le « mieux consommer » : elle a par exemple supprimé 90 substances controversées dans plus de 6 000 produits vendus sous sa marque (voir aussi notre article consacré au « mieux consommer » chez Système U). « Au passage, l’application valorisera les produits de notre marque de distributeur, car les consommateurs pourront constater qu’ils ont des recettes saines, et cela nous obligera à être encore plus vertueux », explique Système U au Monde.

Reste à savoir ce que Yaquoidedans pourra apporter de plus que Yuka, une appli qui se fonde elle aussi sur les données d’Open Food Facts. Lancée début 2017, Yuka reconnaît 95 % des produits scannés en magasin et compte aujourd’hui 3,5 millions d’utilisateurs, « dont 2 millions qui scannent régulièrement », selon la cofondatrice Julie Chapon.

Repéré sur : Le Monde