Image

L’IA déchiffre un parchemin : une page de plus dans l’histoire de l’humanité

Après plus de 20 ans de tentatives, des chercheurs sont parvenus à déchiffrer une partie substantielle d’un parchemin pétrifié dans la lave du Vésuve. Pour y parvenir, ils ont mis à contribution les avancées technologiques en matière d’intelligence artificielle et de scan numérique.

Pendant deux décennies, le parchemin d’Herculanum a attisé la curiosité des historiens et archéologues. Ce rouleau s’est retrouvé pris dans la lave du Vésuve lors de la super éruption de 79 apr. J.-C., qui a mené à la destruction totale de Pompéi et de la cité d’Herculanum qui prête son nom au parchemin. Aujourd’hui, le contenu de ce dernier se découvre grâce à l’alliance du savoir des historiens et de l’innovation technologique.

En mars 2023, le chercheur Brent Seales (université du Kentucky), Nat Friedman, ex-CEO de GitHub, et l’investisseur Daniel Gross lancent le Vesuvius Challenge. Ce dernier a pour objectif de récompenser toute équipe de chercheurs, tout étudiant ou entreprise qui serait en mesure de percer les secrets du rouleau d’ Herculanum. Le concours encourage notamment l’utilisation de deux technologies majeures : le scan informatique (aussi appelé tomodensitométrie dans le domaine médical) et l’intelligence artificielle.

Explorer l’histoire grâce à l’IA

Grâce à l’association de ces deux technologies et des archives linguistiques des historiens, les gagnants de ce concours ont finalement été en mesure de déchiffrer 15 colonnes de texte en seulement trois mois. Que racontent ces lignes sorties de l’histoire ? Il semblerait que le parchemin d’Herculanum ait été écrit par un épicurien et philosophe romain s’interrogeant sur les effets du manque de denrées sur la manière dont on les apprécie. 

Les gagnants du concours, tous étudiants, ont été récompensés de 700 000 dollars et ont démontré que grâce à l’IA notre connaissance de la grande Histoire de l’humanité est à la veille d’un nouvel essor. C’est peut-être là le véritable prix, qui bénéficierait à l’humanité entière, car à l’heure actuelle nous n’aurions déchiffré que 1 % à peine de tous les écrits produits lors de l’Antiquité.

(Source : ZDNet)

Légende et crédits photo de couverture : Partie de parchemin pétrifié dans la lave du Vésuve, © Scrollprize

PARTAGEZ CET ARTICLE

PLUS DE TENDANCES

Abonnez-vous
à notre newsletter
et magazine

Inscription gratuite