Dossiers

L’ABC du SEO

Publié le 24/09/2020

Voici en 7 expressions l’essentiel à savoir pour tout comprendre sur le référencement.

Algorithme. Les moteurs de recherche, Google en tête, utilisent un algorithme pour déterminer dans quel ordre afficher les sites en réponse à une requête d’internaute. L’objectif est bien sûr de proposer en premier les sites les plus pertinents, les plus à même de satisfaire l’utilisateur.
Google, qui reçoit plus de 90 % des recherches des internautes, ne communique pas le détail du fonctionnement de son algorithme. Mais les critères qui influent sur le classement d’un site sont néanmoins connus. On peut les classer en 3 grandes catégories :
– Les critères structurels et techniques. On trouve ici l’URL de la page, l’arborescence du site, la vitesse de chargement, la compatibilité avec une lecture sur mobile, etc. Google favorise de plus en plus les sites en « responsive web design » s’adaptant aux smartphones, voire « mobile first ». L’UX, la qualité de l’expérience utilisateur, va aussi prendre plus d’importance.
– Les critères de contenu. Google privilégie les contenus de qualité, qui répondent avec clarté et précision aux questions potentielles des internautes. Le moteur de recherche recommande de ne pas penser à l’algorithme lors de la rédaction d’un contenu, mais bien aux lecteurs à qui s’adresse le site web. Google apprécie les contenus originaux et pénalise les textes dupliqués.
– Les critères de popularité. Google s’appuie essentiellement sur la qualité des backlinks (lire ci-dessous).

Backlinks. Ce sont les liens externes qui pointent vers une page web. Pour Google, c’est un indicateur clé de popularité. La logique : plus un site est apprécié, plus il sera mentionné par d’autres sites. Longtemps Google n’a misé que sur une approche quantitative : plus un site comptait de liens entrants, plus il était favorisé dans les résultats de recherche. Mais face aux abus, Google prend désormais en compte la qualité des backlinks, en veillant à ce qu’ils se trouvent sur des sites jugés fiables, sur des thématiques proches, etc.

Featured Snippet. Le terme peut se traduire par « extrait mis en avant ». Il désigne les encadrés en haut des résultats de recherche, proposant une réponse unique à une question d’internaute. Google sélectionne la réponse qui lui semble la plus pertinente parmi les sites référencés.

Indexation. C’est en fait la toute première étape du référencement. Chaque moteur de recherche dispose d’un robot logiciel (dénommé Googlebot chez Google) qui parcourt régulièrement le web pour stocker le contenu des pages qu’il rencontre. C’est dans cet index (une immense base de données de plusieurs milliers de milliards de pages) que l’algorithme sélectionne les réponses aux requêtes des internautes.

SEA. Search Engine Advertising. Littéralement, la publicité sur les moteurs de recherche. Autrement dit, l’achat de mots clés pour faire apparaître des liens promotionnels en tête des réponses quand un utilisateur utilise un de ces mots clés. Chez Google, la régie publicitaire s’appelle Google Ads. Les liens sponsorisés sont juste signalés par le mot « Annonce » devant l’adresse du site.

SEO. Search Engine Optimization. Le terme est rarement utilisé en français dans sa traduction mot à mot : optimisation pour les moteurs de recherche. On lui préfère l’expression « référencement naturel ». Cela recouvre l’ensemble des mesures permettant d’améliorer le classement d’un site dans les résultats « organiques » des moteurs de recherche (en dehors des liens sponsorisés). Les résultats d’un travail d’optimisation du référencement d’un site mettent plusieurs mois, jusqu’à un an, à faire leur effet.

SERP. Search Engine Result Page. C’est tout simplement la page de résultats qu’affichent les moteurs de recherche en réponse à une requête. Cet acronyme est très utilisé par les experts du référencement.