Image

À Forbach, les commerçants font cause commune sur une plateforme d’e-commerce

Comment lutter contre le déclin commercial des centres-villes ? La mairie de Forbach, commune de 23 000 habitants située en Moselle, a une idée sur la question. Pour redynamiser les 260 commerces encore en activité et remplir les locaux commerciaux vides (23 %, soit un taux de vacance record en France), les élus ont décidé de miser sur… l’e-commerce !

Concrètement, les commerçants ont été invités à s’inscrire sur la plateforme Internet « Ma ville, mon shopping », créée en 2015 par le groupe La Poste. Début juin, près d’une trentaine d’entre eux y présenteront leurs produits ou prestations. « La plateforme permettra aux commerçants et aux artisans d’être en vitrine sur le Net, d’y avoir une nouvelle visibilité, d’y effectuer la promotion et la valorisation de leurs articles ou de leur savoir-faire », explique une élue. Les enseignes participantes espèrent ainsi nouer une nouvelle relation avec les habitants de Forbach, qui pourront commander de chez eux et se faire livrer ou se rendre au magasin pour récupérer leurs achats. Et elles n’ont rien à perdre puisque « l’ensemble des coûts imputés à la plateforme seront entièrement pris en charge par les pouvoirs publics et La Poste », précise Le Figaro.

Des recommandations de produits locaux à partager

Côté consommateurs, l’intérêt de « Ma ville, mon shopping » réside dans le fait qu’ils peuvent partager leur avis sur les boutiques et les produits avec la communauté des « Cityzens », comme les nomme la plateforme. Chaque Cityzen peut prendre en photo un produit local, écrire une recommandation à son sujet et poster le tout sur un espace dédié : si le produit est ensuite acheté grâce à sa recommandation, il est crédité de 5 % du prix de ce produit, somme qu’il pourra utiliser pour faire ses achats sur Mavillemonshopping.fr.

Plusieurs villes françaises, dont Pau, Bordeaux, Marmande et Belfort, ont déjà été séduites par le concept de « Ma ville, mon shopping » et d’autres devraient bientôt suivre, à l’instar de Salon-de-Provence et Saint-Nazaire…

Repéré sur : Le Figaro

PARTAGEZ CET ARTICLE

PLUS DE TENDANCES

Abonnez-vous
à notre newsletter
et magazine

Inscription gratuite