Image

La proximité au cœur de tous les chantiers

16/03/2022

Recréer du lien social, redonner au commerce de proximité son dynamisme d’antan, redessiner l’attractivité des centres-villes, tels sont les enjeux qui concernent désormais autant les habitants que l’État depuis la mise en place du plan national Action Cœur de Ville. Quand l’intelligence collective converge à nouveau vers le cœur de la cité.

La puissance du collectif, la force du réseau

Les Français ont parlé !
Selon le 4e baromètre du centre-ville et des commerces initié par l’association Centre-Ville en Mouvement, 72 % d’entre eux déclarent être fortement attachés à leur centre-ville (+ 14 points par rapport à 2018). Un large plébiscite donc qui pousse les acteurs publics, les entreprises privées et les locaux à se mobiliser davantage pour que les centres-villes retrouvent leur cœur battant.
Pierre Creuzet n’a pas attendu ce regain d’attractivité pour retrousser ses manches dès 2005 en fondant l’association Centre-Ville en Mouvement. Grâce à sa longévité, cette association est devenue une plateforme nationale qui engendre un véritable fourmillement d’idées entre les villes adhérentes. Sous son impulsion se tiendra la 2e biennale des Assises européennes du centre-ville au Parlement européen les 10 et 11 juin 2020. Au programme, des tables rondes pour échanger sur la valorisation et l’animation des villes dans le but de créer “un réseau social du réel” comme aime à le formuler Pierre Creuzet.

Entraîner tous les acteurs et les usagers du territoire

Des initiatives qui se déclinent en fonction des opportunités et des idées originales proposées par les personnalités locales : à Nanterre, la ferme géante qui prend ses quartiers deux jours par an dans le centre ancien a fêté ses 20 ans, Bastia réfléchit 
à une Maison des projets pour impliquer davantage les habitants sur les travaux prévus par la ville. Les grands groupes ne sont pas à court de propositions. En novembre 2019, la SNCF s’est engagée à revitaliser 29 quartiers situés autour des gares.

Grâce à Urby, La Poste apporte une solution de livraison mutualisée de marchandises dans 22 métropoles pour décongestionner le trafic et atténuer la pollution et les nuisances sonores en centre-ville. Autre solution. Pour offrir de la visibilité aux commerçants et leur permettre de vendre leurs produits en ligne, une quinzaine de villes ont déjà choisi la plateforme web « Ma ville, mon shopping » du groupe La Poste. Un dispositif qui répond aussi à l’intérêt croissant des citoyens pour les circuits courts et les produits locaux. Les marchandises peuvent être réservées sur Internet et payées en magasin, ou bien réglées en ligne et retirées en magasin avec le « Click and collect » ou encore être livrées par le facteur. 
Sans oublier le rôle de l’État, qui a débloqué 5 milliards d’euros sur cinq ans pour que les 222 villes concernées par le plan Action Cœur de Ville retrouvent leur superbe. Une aide à hauteur de 1,2 milliard d’euros a été attribuée à l’Agence nationale de l’habitat pour la réhabilitation de logements privés. La liste des initiatives est aussi longue que variée, preuve que l’attractivité, l’enthousiasme et l’émulation sont bel et bien soumis aux enjeux de la proximité, condition sine qua non de l’éclosion de ces cœurs de ville que l’on croyait définitivement abandonnés.

PARTAGEZ CET ARTICLE

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Abonnez-vous
à notre newsletter
et magazine

Inscription gratuite