Image

Quand le commerce facilite l’inclusion des personnes handicapées

#Bestof2022. L’actualité n’a pas toujours été très heureuse cette année. Dans notre tendance « Marques et inclusion : découvrez des initiatives qui font du bien ! », nous sommes allés chercher des bonnes nouvelles du côté des entreprises et de leur stratégie d’inclusion. L’occasion de nous intéresser aux Cafés joyeux, en photo ci-dessus. Ils fleurissent en France autour d’un projet solidaire : former et employer des personnes atteintes de trisomie 21 ou de troubles cognitifs comme l’autisme. Le premier de ces établissements a ouvert à Rennes en 2017 et on les trouve aussi aujourd’hui à Paris (avec 3 implantations), Bordeaux, Lille, Lyon… Et même à Lisbonne au Portugal. Les Cafés joyeux emploient 85 salariés, dont 70 % sont handicapés, et visent les 150 collaborateurs d’ici fin 2023.

Des heures silencieuses pour améliorer l’accueil des clients autistes

Pour les clients, 2022 a vu se développer le principe de « l’heure silencieuse ». Il s’agit de créer en magasin une ambiance apaisée pour permettre aux personnes atteintes d’autisme de faire leurs courses dans de bonnes conditions. Carrefour a ainsi décidé de l’appliquer deux fois par jour dans ses magasins. « Dorénavant de 13h à 14h et de 16h à 17h, la lumière sera tamisée, la musique et appels micros coupés et les bips de caisse baissés », indique le distributeur sur LinkedIn. Le centre commercial Beaugrenelle à Paris a aussi mis en place cette mesure, tout comme 150 centres commerciaux en Île-de-France.

700 000 personnes environ sont atteintes en France d’un trouble du spectre autistique. « Cette heure silencieuse concerne aussi l’entourage, qui peut emmener ses enfants autistes faire des courses sans avoir à les faire garder, soit 3 à 4 % de la population », souligne Florent Chapel, coprésident d’Autisme Info Service.

Starbucks guide à distance ses clients aveugles par la voix

Depuis l’an dernier aux États-Unis, Starbucks offre à ses clients aveugles ou malvoyants les services de l’application Aira. Il s’agit d’un système de guidage par la voix. La personne aveugle ou malvoyante filme devant elle avec son smartphone, et un employé d’Aira la guide à distance dans le café, lui permettant d’éviter obstacles et autres clients. Une fois au comptoir, cet « interprète visuel » peut lire les menus ou décrire les pâtisseries en vitrine. En Amérique du Nord, Starbucks propose aussi des menus en gros caractères et en braille. 

Retrouvez l’intégralité de la Tendance Marques et inclusion : découvrez des initiatives qui font du bien !

PARTAGEZ CET ARTICLE

Abonnez-vous
à notre newsletter
et magazine

Inscription gratuite