Recyclage des vêtements professionnels : un nouveau maillon fort dans l’économie circulaire

Recyclage des vêtements professionnels : un nouveau maillon fort dans l’économie circulaire

Début 2025, toute structure utilisant des textiles de travail aura obligation de les faire valoriser lorsqu’ils seront devenus hors d’usage. Des entreprises ont anticipé le mouvement, tandis qu’une filière de recyclage dédiée s’organise. 

Le textile représente environ 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre selon l’Ademe - plus que les vols internationaux et le trafic maritime  réunis ! Or dans des secteurs comme l’industrie, la santé, le BTP ou la restauration, les vêtements de travail sont indispensables. 
En France, ils représentent un volume à recycler estimé à 165 millions de pièces, soit 50 000 tonnes par an. Jusqu’à présent, 35 000 tonnes étaient jetées ou incinérées chaque année. Dans le cadre de la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire), cette situation prendra fin au 1er janvier 2025, avec l’obligations de tri à la source de ces vêtements, de leur recyclage ou surcyclage.
Pour cela, un écosystème est en cours de structuration. Il réunit des marques, des entreprises de l’économie sociale et solidaire, des collecteurs-trieurs, des industriels, qui engendrent une nouvelle filière créatrice d’emplois durables.

Un écosystème unique en France 

Le groupe La Poste a anticipé le mouvement, en créant avec Suez, dès 2018, Recygo une filiale qui opère à la fois pour le Groupe et pour toute structure souhaitant faire appel à ses services. Le service fonctionne de la sorte : Recygo fournit aux clients des chariots roulants pour stocker leurs vêtements de travail usagés (et nettoyés). Récupérés par des facteurs, ces lots sont ensuite triés et transformés pour devenir de nouveaux textiles, des matériaux isolants, des objets en plastique… Les éléments non recyclables étant incinérés à des fins de production énergétique. 
« En confiant leurs vêtements de travail à Recygo, les entreprises publiques ou privées rejoignent le mouvement engagé pour l’émergence d’une filière d’excellence pour le recyclage des textiles en France. Ensemble, nous agissons pour l’environnement, pour la relocalisation de l’industrie de recyclage en France et pour l’emploi durable au sein de nos territoires », a déclaré Corinne Sieminski, la présidente de Recygo.
En 2023, 6,5 tonnes de vêtements postaux ont ainsi été collectées par Recygo, qui affiche un objectif de 30 000 tonnes. Ces vêtements sont recyclés par Nouvelles Fibres Textiles, premier centre de délissage textile automatisé en France, qui devrait ouvrir une seconde usine en 2025 (forte d’une capacité de traitement de 25 000 tonnes), et créer ainsi une trentaine d’emplois.



écosystème unique en France

 


Crédits : ©Recygo, ©Adobe Stock

Abonnez-vous
à notre newsletter
et magazine

Inscription gratuite