Image

Sobriété énergétique, un impératif à la portée des TPE et PME

21/02/2023

En première ligne face à la flambée des prix de l’énergie, les petites entreprises doivent comprendre leur consommation afin de mettre en place les bons gestes pour la réduire. Une démarche pour laquelle des solutions d’accompagnement existent.

Selon une étude de la Confédération des PME, 90 % des TPE/PME s’estiment impactées par la hausse des prix de leur fournisseur d’énergie. Or l’énergie est au cœur de l’activité de bien des PME et TPE en France. Certaines ont des postes chauds, pour les appareils de cuisson et de chauffage, très consommateurs. Les blanchisseries par exemple ont des appareils de nettoyage à sec représentant 40 % de la facture d’énergie. Pour d’autres, comme les surfaces alimentaires, ce sont les postes froids tels les congélateurs particulièrement énergivores. Certaines cumulent postes froids et chauds comme les cafés-restaurants. D’autres tels les garagistes, utilisent des machines-outils électriques essentielles et consommatrices.

3 clés pour plus de sobriété

Aujourd’hui, PME et TPE craignent pour la pérennité de leur activité. Heureusement, des solutions existent. D’abord, il y a l’ensemble des dispositifs financiers mis en place par les pouvoirs publics pour aider au paiement des factures. Ensuite, il est indispensable de diminuer durablement la consommation, il faut donc les engager dans des démarches de sobriété et d’efficacité énergétique. Pour ce faire, TPE et PME doivent prendre conscience de leur consommation d’énergie. Cela semble évident, mais le cœur business des entreprises de proximité n’est pas la gestion de la consommation d’énergie.

Un programme façonné pour TPE et PME

Cela peut permettre à un boulanger de comprendre comment se décompose sa consommation, depuis les fours jusqu’à l’éclairage de sa boutique en passant par ses vitrines réfrigérées. Avec des solutions, il sera en mesure de comparer le nombre de kWh consommés/m2/an avec la moyenne des artisans boulangers en France. C’est ce que permet notamment le programme Baisse les Watts (voir l’encadré). Cette première étape donne des repères pour passer à l’adoption d’écogestes. Dégivrer ses appareils de froid régulièrement fait partie des actions simples. Trop de givre dans un congélateur peut faire grimper la facture de 7 à 15 %. Ensuite, TPE et PME peuvent être accompagnées pour savoir comment renégocier leur contrat d’énergie ou mener des travaux d’efficacité énergétique. De quoi les armer contre les fluctuations des prix de l’énergie et, si nécessaire, les aider à investir en équipements ou travaux d’isolation.

testAnne-Lise Deloron 
Directrice du programme Baisse les Watts

Pour accompagner les petites entreprises vers la sobriété, Économie d’Énergie, Énergies Demain, le réseau des Chambres des Métiers et de l’Artisanat et des Chambres de Commerce et d’Industrie se sont associés à La Poste pour déployer le programme Baisse les Watts. Anne-Lise Deloron, directrice du programme, en explique les contours.

Comment Baisse les Watts vient-il soutenir les petites entreprises en matière d’énergie ?

 

Il s’appuie sur 3 piliers. Le Carnet de bord énergie, photographie détaillée de leur consommation pour identifier les postes les plus énergivores, se positionner par rapport à leurs pairs et accéder à une liste d’écogestes adaptés à leur métier. Un écogeste a une fiche action où s’affiche le gain potentiel d’énergie. Les PME/TPE ont aussi accès à un conseiller téléphonique spécialisé dans l’efficacité énergétique. C’est le 2e pilier de Baisse les Watts. Enfin, le programme leur donne accès gratuitement à un parcours de formation en ligne ou en présentiel.
Objectifs : mieux connaître les enjeux énergétiques de leur filière, ou identifier les aides auxquelles prétendre pour des actions de plus grande envergure et réduire durablement leur facture.

watts

Quelle est l’ambition du programme ?

Notre ambition est que 245 000 entreprises soient embarquées en ayant ouvert un Carnet de bord énergie et que 61 000 se soient lancées dans le parcours de formation. Nous souhaitons véritablement aider les entreprises à baisser leur consommation. À titre d’exemple, dans l’artisanat alimentaire, mettre en place des dispositifs de pilotage ou assurer la maintenance des équipements peut permettre d’économiser 20 % de la consommation. En vision cible, il s’agit de réduire la consommation des TPE/PME de 3,66 TWh, soit 3 fois la consommation annuelle de Bordeaux, et de devenir la plateforme de référence pour les entreprises.

+ d’infos sur baisseleswatts.fr

PARTAGEZ CET ARTICLE

Abonnez-vous
à notre newsletter
et magazine

Inscription gratuite