Tendances

Confinement : de nouvelles solidarités portées par les marques

Publié le 19/03/2020

Si l’épidémie de coronavirus peut créer des tensions entre consommateurs dans les rayons des supermarchés, elle est aussi un catalyseur de solidarités. La période de confinement qui s’ouvre s’accompagne de belles initiatives d’entraide entre particuliers, mais venant aussi des marques. Tour d’horizon de la mobilisation contre le virus.

1LVMH commence à fabriquer du gel hydroalcoolique pour l’offrir aux hôpitaux

Depuis le lundi 16 mars, les trois usines françaises de LVMH produisant habituellement des parfums et des cosmétiques pour les marques Christian Dior, Guerlain et Givenchy ont réorienté leur fabrication : elles ont commencé à produire « en grande quantité » du gel hydroalcoolique. Il sera offert aux autorités sanitaires françaises, notamment aux 39 établissements de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP). Cette initiative durera « le temps nécessaire », indique le groupe cité par Ouest France. Dès la première semaine, douze tonnes de gel seront fabriquées dans ces 3 sites situés à Saint-Jean-de-Braye (Loiret, photo ci-dessus), Chartres (Eure-et-Loir) et Beauvais (Oise).

Le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, a remercié LVMH « pour sa réactivité ». L’institution reconnaît subir des « tensions d’approvisionnement sur les gels hydroalcooliques, mais pas de rupture de stock. D’autres entreprises se sont manifestées pour faire des propositions de dons, qui sont en cours de finalisation », ajoute l’AP-HP.

210 000 savons de Marseille offerts aux personnes les plus fragiles

Dès le 5 mars, la savonnerie Rampal Latour, l’un des quatre derniers fabricants traditionnels de la région de Marseille, a donné 10 000 de ses savons aux Ehpad et aux écoles de la région Paca qui commençaient à être en rupture de stock. « C’est un geste d’utilité publique, affirme dans Le Parisien Jean-Louis Plot, le PDG de la savonnerie. Rampal Latour souhaite contribuer à protéger prioritairement les personnes les plus fragiles, notamment les enfants et les personnes âgées. »

Alors qu’il est devenu impossible pour le grand public de trouver du gel hydroalcoolique, le savon de Marseille est l’une des meilleures alternatives pour se laver les mains, à la fois écologique, économique et très efficace. « Ils sont adaptés à toutes les peaux et permettent un lavage très fréquent car ils ne dessèchent pas la peau », note Jean-Louis Plot.

Une autre savonnerie de Marseille, Fer à cheval, indique avoir « contacté l’OMS, le ministère de la Santé, Médecins sans frontière et les collectivités locales ; on est prêt à donner 5 000 savons de 100 g par semaine ».

3Franprix et Monoprix livrent à petits prix des paniers aux personnes âgées

Dès la première allocution télé d’Emmanuel Macron le 12 mars, Franprix et Monoprix ont mis en place une offre pour les personnes les plus vulnérables. Les deux enseignes ont créé un numéro vert (Franprix 0 805 620 370 et Monoprix 0 800 05 800) à destination des clients qui ont peur de se rendre en magasin et qui n’ont pas accès à Internet, explique Le Parisien. Les distributeurs y proposent des paniers de produits, à partir de 30 euros, livrés gratuitement et permettant de tenir en autarcie trois à quatre jours. Il s’agit surtout de riz, de pâtes, ainsi que de fruits et légumes, accompagnés de produits d’entretien.

« C’est dans un esprit de solidarité que nous avons voulu lancer ce dispositif », souligne Diane Coliche, la directrice générale exécutive de Monoprix. L’idée est venue des magasins. « Des directeurs nous racontaient que des personnes âgées, des habitués, qui venaient parfois une, voire deux fois par jour depuis dix ans, avaient disparu des rayons ces derniers temps, par peur d’être contaminés par le virus », explique François Alarcon, directeur de la stratégie et de l’innovation de Franprix.

La composition du panier peut évoluer en fonction des demandes. « Ce matin, une dame a demandé s’il y avait des croquettes pour son chat », illustre Diane Coliche. Ce service est lancé dans 250 Monoprix (présents dans 156 villes) et dans 120 Franprix parisiens et de la petite couronne. « Pour nos clients, ce service leur coûtera exactement le même prix que s’ils s’étaient rendus en magasin, précise François Alarcon. L’idée est vraiment que nous avons une utilité publique, qui est de nourrir notamment, et que nous adaptons nos services à ces circonstances exceptionnelles. »

4Des magasins proposent aux plus de 70 ans des créneaux pour faire leurs courses

Au moins deux initiatives de ce genre ont été repérées, au Carrefour Market de Lamballe, dans les Côtes d’Armor, et à l’Intermarché Express du boulevard Gallieni d’Issy-les-Moulineaux. En début de journée, ces deux supermarchés réservent un créneau horaire aux personnes âgées de plus de 70 ans. « L’initiative permet de limiter l’affluence et de ne pas mettre les seniors en contact avec des populations qui pourraient transmettre le virus », indique LCI. Un moment de tranquillité aussi pour éviter les bousculades qui ont précédé la période de confinement.

5Free offre aux lycéens et aux étudiants du temps supplémentaire sur Internet

Au lendemain de l’annonce de la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités, Free a annoncé qu’il multipliait par 20 les capacités de consommation de data de son forfait à 2 euros par mois (qui est même gratuit pour les clients Freebox). 5 millions de Français sont concernés par ce geste généreux, souligne Numerama, majoritairement des « collégiens, lycéens et étudiants » selon Free.

Dans le détail, le forfait passe de 50 Mo à 1 Go par mois jusqu’à la fin avril. Pas de quoi regarder des séries sur Netflix mais assez pour consulter ses mails et se tenir au courant de l’actualité quand on est confiné chez soi. « Les abonnés concernés n’ont aucune procédure à suivre, l’ajustement de leur forfait se fait sans surcoût, automatiquement et immédiatement », précise Free.

6Des contenus gratuits pour accompagner les élèves confinés

Maddyness vient de lister des initiatives de startups « qui se mobilisent pour contrer le coronavirus ». Les propositions se sont notamment multipliées dans le domaine de l’éducation pour accompagner les enfants confinés à domicile.

• SchoolMouv, spécialisée dans l’accompagnement scolaire en ligne, a rendu l’ensemble de ses contenus accessibles pour 1 euro symbolique, au lieu de 29,90 euros en temps ordinaire. Cela comprend aussi bien les cours vidéo que les fiches de révision ou les exercices et quiz pour vérifier les acquis. Et ce pendant toute la durée de fermeture des établissements scolaires.

Wiloki, lui aussi sur le terrain du soutien scolaire, donne également accès gratuitement à l’ensemble de son contenu pédagogique sur ordinateur pour un mois.

• J’enseigne.fr, qui s’adresse d’ordinaire aux enseignants, met gratuitement à disposition des parents des kits pédagogiques pour faire l’école à la maison.

7Doctolib ouvre sa plateforme de téléconsultation à tous les médecins

Depuis le 5 mars, et jusqu’à la fin de l’épidémie de coronavirus, Doctolib met gratuitement à disposition de tous les médecins de France son service de consultation vidéo. Cette offre concerne aussi les 3 500 praticiens déjà abonnés à cette plateforme, précise Business Insider.

« En une semaine (début mars), le nombre de rendez-vous pris en consultation vidéo sur Doctolib a augmenté de 40 %, indique l’entreprise dans un communiqué. En parallèle, nous avons reçu des centaines de demandes de médecins pour commencer à utiliser la consultation vidéo, une des solutions pour permettre d’orienter les patients, les soigner et les suivre à domicile tout en limitant la propagation du Covid-19. »

8L’Opéra de Paris propose gratuitement ses spectacles en ligne

Pendant toute la durée du confinement, l’Opéra de Paris mettra chaque semaine en accès libre et gratuit un des spectacles issus de ses archives. Cela commence avec Manon de Jules Massenet. Cet opéra avait été initialement filmé pour être projeté dans les cinémas en mars, mais l’initiative avait été annulée suite à la fermeture des salles. Suivront Don Giovanni, Le Lac des cygnes, Le Barbier de Séville, etc. Au rythme d’un nouvel opéra chaque lundi, disponible pendant une semaine, à retrouver sur le site de l’institution ainsi que sur Culture Box.

À l’étranger, d’autres institutions culturelles fermées en raison du coronavirus proposent aussi leurs spectacles gratuitement en ligne, comme le Metropolitan Opera de New York ou le Berliner Philharmoniker, retrace Le Figaro.

En France, Canal+ est passée en clair pour tous et sur toutes les box afin d’aider les gens à rester confinés chez eux. « Un geste de solidarité et de générosité », commente un porte-parole de la chaîne dans Le Parisien. Orange, SFR et Free ont également élargi leur offre pour leurs abonnés.

9Laurent Garnier met en ligne un mix de 7 heures à écouter pendant le confinement

Le DJ Français Laurent Garnier vient de poster sur SoundCloud un mix de 7 heures de musique enregistré en novembre dernier à Tokyo, annonce France Info.

« En cette période très difficile, je suis de tout cœur avec les personnes touchées par ce virus dans le monde entier, ainsi qu’avec tous ceux qui travaillent dans les clubs, festivals et lieux de rencontres qui ont dû fermer, écrit le DJ sur sa page Facebook. Comme beaucoup de mes collègues DJ, je suis obligé de rester à la maison ce soir et dans un avenir proche. […] Heureusement il nous reste la musique, alors jouez-la fort et dansez toute la nuit. » Nous vous laissons avec ces 7 heures d’écoute ci-dessous.