4 marques qui se réinventent pour continuer à exister

22/04/2024

Lutte contre l’inflation, exigences de sobriété énergétique, nécessité de décarboner les modèles d’affaires, bouleversements géopolitiques ou encore gestion des talents… Dans un contexte de plus en plus incertain tel que celui d’aujourd’hui, les entreprises sont poussées à se réinventer pour continuer à exister, ce qui réclame des réponses à la fois souples et sophistiquées. Se réinventer, c’est par exemple repenser l’ensemble des opérations et des sources d’approvisionnement pour intégrer les enjeux environnementaux au cœur du fonctionnement de l’entreprise. Cela peut aussi être de renouveler les process de R&D en s’inspirant des processus naturels, ou encore initier des actions de solidarité à l’intention de la population. Voici quatre exemples d’entreprises issues de secteurs d’activité très différents, qui ont su réinventer tout ou partie de leur façon de faire.

[Article extrait du Mag Réinvention]

MARQUE #1 / DR BRONNER’S, marque américaine de cosmétiques

Des cosmétiques très vertueux

DATE DE CRÉATION : 1948
Dr Bronner’s est aujourd’hui reconnue comme l’une des marques de cosmétiques les plus vertueuses au monde, par son modèle économique respectueux de l’environnement et des ressources naturelles. Au fur et à mesure de son développement, la marque a fait le choix de s’approvisionner auprès de petits producteurs qu’elle aide à augmenter leur productivité tout en respectant la biodiversité. Elle les rémunère à des prix équitables, indépendants de ceux du marché. Ses scientifiques mettent l’accent sur le développement de la fertilité des sols et des matières organiques, par rotation des cultures, cultures en couverture, compostage, agroforesterie… Ses formules sont naturelles et biodégradables : les huiles végétales et les huiles essentielles qui composent ses produits sont bio et issues du commerce équitable, et les flacons sont en plastique 100 % recyclé. Côté social, la société s’est engagée à payer à ses collaborateurs un salaire 25 % plus élevé que celui pratiqué par les concurrents.

DR BRONNER’S

Crédits : © Serendipol / Dr Bronner's

MARQUE #2 / SOLETANCHE BACHY, filiale du groupe Vinci spécialisée dans les fondations et les technologies du sol

Quand le béton s’inspire du corail

DATE DE CRÉATION : 1997
Dans une démarche de biomimétisme, Soletanche Bachy s’est inspiré de la construction des récifs coralliens pour mettre au point une biotechnologie de consolidation des infrastructures en béton telles que les ponts, les talus… Baptisée Biocalcis®, cette biotechnologie innovante imite les processus naturels de calcification issus des stromatolites — des formations calcaires présentes dans les hauts fonds des océans — pour cimenter le sol tout en conservant sa porosité initiale. Elle consiste à injecter dans le sol une solution à base de bactéries calcifiantes produites en grandes quantités, ce qui apporte au terrain de la cohésion, sans modifier ses caractéristiques. Biocalcis® a déjà fait ses preuves et elle a été déployée à une échelle industrielle, dans des utilisations variées telles que la restauration de murs de béton ou la lutte contre l’érosion des digues.

SOLETANCHE BACHY

Crédits : © Soletanche Bachy

MARQUE #3 / POMA, leader mondial du transport par câble

Des téléphériques pour tous

DATE DE CRÉATION : 1947
POMA, c’est un groupe reconnu dans le monde entier pour ses solutions de mobilité douce et durable, en montagne comme en milieu urbain. Solidement ancré au coeur des Alpes, en Isère, il fait du « made in France » sa marque de fabrique. Sa politique RH favorise l’inclusion des personnes en situation de handicap ou de jeunes issus de quartiers prioritaires. Implanté à Medellín, en Colombie, il a ainsi multiplié les actions de solidarité auprès des habitants des quartiers desservis par ses télécabines, comme des ateliers éducatifs pour les enfants des bidonvilles. En 2019, il a créé une fondation pour encourager la mobilité, son domaine de compétence, dans les secteurs du sport, du handicap, de la solidarité et de l’environnement. Les salariés du groupe sont invités à consacrer une journée de travail à un projet de la fondation.

POMA

Crédits : © Poma

MARQUE #4 / BISCUITS LU, groupe Mondelez International

Des biscuits fabriqués avec Harmony

DATE DE CRÉATION : 1846
En 2008, le biscuitier LU a adopté la charte Harmony pour réduire l’empreinte carbone de la fabrication de ses biscuits et protéger la biodiversité. Cette charte a été élaborée avec toutes les parties prenantes de la filière. Elle comprend une trentaine de bonnes pratiques agricoles pour produire un blé plus durable, l’ingrédient numéro un de ses biscuits, par exemple en réduisant l’usage des intrants et en développant des jachères mellifères, dont les fleurs produisent un suc récolté par les abeilles pour faire du miel. Depuis cette date, 1 360 agriculteurs, qui couvrent 98 % des besoins en blé de la marque, se sont engagés en France et dans plusieurs pays d’Europe, à mettre en place au moins une action en faveur de la biodiversité. Ils cultivent au total 57 000 hectares et produisent 397 000 tonnes de blé durable. 1 800 hectares ont été laissés en jachère mellifère. En 2023, de nouvelles priorités ont été fixées, comme l’intégration de légumineuses dans les rotations, la limitation du recours au travail du sol, l’intégration d’espèces biocontrôles dans les jachères pour attirer des auxiliaires de culture.

ISCUITS LU

Crédits : © Adobe Stock

Retrouvez tous les articles du Mag Réinvention

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER