Repérés

En Finlande, un « Happy Hour » pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Publié le 30/09/2019

Dans les 900 magasins de la chaîne finlandaise S-market, le Happy Hour commence à 21h. Mais ici, pas question de promotion sur l’alcool : l’enseigne utilise ce terme pour désigner la période de rabais exceptionnels sur les produits bientôt périmés. En journée, ils sont déjà vendus 30 % moins cher. Mais quand approche la fermeture du magasin, la remise monte à 60 %. Le New York Times, qui a repéré cette initiative, rappelle qu’un tiers de la nourriture produite et emballée pour la consommation humaine est « perdue » ou « gaspillée ». En adoptant l’expression festive Happy Hour, l’enseigne veut ancrer ce rendez-vous dans l’agenda des consommateurs, comme le font les bars à l’heure de l’apéro. Et cela semble fonctionner, les clients étant au rendez-vous. Certains attendent même dans les allées des magasins que sonne le gong des bonnes affaires.

Un objectif très pragmatique de limiter les pertes

L’objectif des magasins S-market est naturellement de lutter contre le gaspillage alimentaire, mais aussi, très prosaïquement, de limiter leurs pertes. « Quand nous vendons avec une remise de 60 %, nous ne gagnons pas d’argent, mais nous gagnons plus que si la nourriture était donnée à une association caritative », indique Mika Lyytikäinen, vice-président de l’enseigne. Il ajoute toutefois : « En même temps, tout le monde peut désormais acheter des produits bon marché dans nos magasins ».

Repéré sur : Slate.fr