Repérés

Système U étend ses « heures calmes » à ses 1 600 magasins

Publié le 22/11/2019

Moins de lumière éblouissante, moins de musique d’ambiance, moins de Caddies, moins d’annonces au micro… À partir du 2 décembre, pendant deux « heures calmes » chaque mardi de 13h30 à 15h30, les 1 600 magasins de la coopérative U (Super U, Hyper U, U Express) tenteront de rendre l’expérience de shopping moins pénible pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme (TSA). Selon l’Inserm, les TSA concernent environ 700 000 personnes en France : particulièrement sensibles aux bruits et aux stimuli visuels, elles redoutent la corvée des courses, certaines préférant même ne jamais mettre les pieds dans un supermarché.

« Un commerce à visage humain »

Alors que le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont mis en place ces « heures calmes » depuis plusieurs années, le premier magasin qui a lancé l’initiative en France il y a quelques mois fut l’hypermarché U de Vierzon, dans le Cher. « Notre modèle est celui d’un commerce de liens et de proximité, un commerce à visage humain, a déclaré Dominique Schelcher, président de Système U. Je suis heureux de pouvoir déployer une initiative locale réussie et porteuse de sens d’un de nos associés à nos 1 600 magasins. »

Un projet de loi à l’étude

Deux raisons poussent Système U à étendre la démarche à l’ensemble de son réseau : d’abord, l’expérimentation de Vierzon a trouvé un écho favorable, non seulement chez les personnes atteintes de TSA mais aussi parmi les clients et les employés du magasin, qui peuvent ainsi profiter d’un moment plus calme dans leur journée. Ensuite, une proposition de loi est à l’étude, « visant à améliorer l’accessibilité des personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme par la mise en place d’une ‘heure silencieuse’ dans les magasins de grande distribution ». Si cette loi est approuvée, Système U pourra se targuer d’avoir eu une longueur d’avance…

Face à la pression des consommateurs, de nombreuses marques et distributeurs adoptent des pratiques plus éthiques, plus respectueuses de l’environnement et de leurs clients. Nous avons récemment consacré un article à cette tendance forte : « 2019, année de bascule pour des pratiques plus responsables ? ».

Repéré sur : Business Insider