La météo du plastique annonce les chutes de microparticules sur Paris

25/08/2023

Ce mercredi 28 juin, jusqu’à 51 kg de pluie de microplastiques devraient s’abattre sur Paris. Dans les jours suivants, cela pourrait monter à 288 kg. Ces prévisions sont fournies par le site de la météo du plastique, The Plastic Forecast, développé par les chercheurs de la Fondation australienne Minderoo. Objectif : alerter sur les dangers des déchets plastiques. En se décomposant, ils génèrent des micro et des nanoparticules qui ne polluent pas seulement la terre et l’eau, mais aussi l’atmosphère. « Les déchets plastiques sont en train de dévaster notre planète et s’accumulent à un tel point que l’on trouve désormais du plastique dans l’eau de pluie », s’alarme la fondation.

Saint-Valentin : le Collectif de la fleur française plaide pour des bouquets locaux et de saison

13/02/2023

« On offre souvent des roses rouges à la Saint-Valentin, alors que la saison des roses commence en mai, s’indigne dans Le Télégramme Estelle Fritz, fleuriste à Guidel (Morbihan). À la place, offrons des fleurs du moment : tulipes, anémones, renoncules… » Estelle Fritz est membre du Collectif de la fleur française, qui prône une consommation de fleurs locales, de saison, cultivées dans des conditions respectueuses de l’environnement. Et pour cause : près de 9 fleurs sur 10 vendues en France sont importées, précise Le Télégramme, ajoutant que « souvent cultivées sous serres chauffées, éclairées jour et nuit, elles parcourent parfois des dizaines de milliers de kilomètres, en conteneurs frigorifiques, depuis des pays exportateurs tels l’Équateur, le Kenya ou l’Éthiopie ». Avec à la clé un piètre bilan carbone, sans compter qu’il faut jusqu’à 30 litres d’eau pour produire un seul bouton de rose, selon Novethic.